Les néo-banques, un poison pour les banques en ligne

Les banques en ligne n’ont toujours pas réussi à vraiment convaincre les clients du bien-fondé de leurs services. Et il serait temps pour elles d’accélérer la démarche, dans la mesure où se constitue mois après mois une sérieuse concurrence à travers la mise en place de nouveaux acteurs sur ce marché, les néo-banques.

Un concept encore flou

Le concept est encore assez flou, puisqu’il se situe entre la Fintech et le marketing. Il est difficile de retrouver une définition précise de ce qu’est une néo-banque mais, quoi qu’il en soit, le nombre de ce type de nouvelles banques ne cesse d’augmenter avec un succès qui n’est pas sans inquiéter les banques « pures player ». En effet, l’un des grands avantages des néo-banques est qu’elles n’exigent pas l’ouverture d’un compte bancaire ou la souscription d’un pret en ligne, ni même de faire une simulation assurance, mais uniquement de proposer des services afin de faciliter la gestion au quotidien des comptes bancaires de leurs clients.

Par ailleurs, la plupart du temps, les services offerts par les néo-banques sont totalement gratuits et le pari qui est initié par ces établissements est qu’une fois le succès au rendez-vous, elles commenceront à négocier avec les autorités pour obtenir une licence bancaire et ainsi devenir des banques en ligne à part entière. C’est ce qui inquiète grandement les banques en ligne dans la mesure où ces établissements s’affranchissent des barrières à l’entrée pour se constituer une clientèle et ensuite récupérer le retard en faisant la demande d’une licence bancaire. Cependant, les banques en ligne ont encore un peu de temps devant elles, dans la mesure où l’attribution de licences bancaires est une démarche très complexe qui est réservée à quelques établissements sur la base de critères bien précis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *